Gouvernement du Québec. Retour à la page d'accueil.

Ordre national du Québec - Honneur au peuple du Québec

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte


Thomas Tremblay (1895 – 1988)

Grand officier (1988)

Né à St-Roch-des-Aulnaies le 13 décembre 1895, Thomas Tremblay fit ses études secondaires au Collège Ste-Anne de La Pocatière. Il devient bachelier ès-arts en 1916 et obtient sa licence en droit à l'Université Laval en 1919. Il a été admis au Barreau la même année et il exerça sa profession à Québec et à Montmagny de 1919 à 1937, avec différents associés, dont Me Armand Lavergne.

Il devient candidat conservateur dans le comté de l'Islet aux élections provinciales de 1931 et dans Montmagny-L'Islet aux élections fédérales de 1935. Il assure la vice-présidence de la Commission des liqueurs du Québec de 1937 à juillet 1938. Il est Conseiller du Roi en 1938 et juge des Sessions de la Paix à Québec la même année. Juge en chef de la même Cour en décembre 1948, il est président de l'Office de l'électrification rurale de la province de Québec de 1945 à 1950. En 1945, président du Tribunal d'arbitrage chargé d'évaluer les biens de la Montreal Light, Heat and Power Consolidated, de la Beauharnois Light, Heat and Power Company et de la Montreal Island Power Company, compagnies expropriées par le gouvernement provincial en 1944. En 1948, président du Tribunal d'arbitrage chargé de faire enquête sur les affaires de la Montreal Tramways Company. Il agit comme président du Tribunal d'arbitrage créé pour régler le conflit de l'amiante en 1949. En 1953, président de la «Commission Tremblay», une commission royale d'enquête sur les problèmes constitutionnels qui a produit un rapport comprenant trois volumes.

Il détient plusieurs distinctions honorifiques dont Officier de l'Ordre du Canada en 1972, docteur en droit honoris causa de l'Université Laval en 1947 et de l'Université de Montréal en 1959, Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire le Grand en 1947, désigné par le Souverain Pontife pour faire partie de la mission pontificale du Congrès marial d'Ottawa en 1947, Commandeur de l'Ordre du Mérite agricole en 1948. De plus, il a été président du Conseil supérieur du Canada et du Conseil central de Québec de la Société Saint-Vincent-de-Paul, de la Ligue antituberculeuse de Québec, de la Corporation du Sanatorium du Lac-Édouard, de la Corporation de l'Hôpital Saint-Augustin, président du conseil d'administration de l'Hôpital Laval, président du Cercle universitaire de Québec en 1945, de l'Orchestre Symphonique de Québec de 1939 à 1949, du Service Familial de Québec de 1943 à 1947, du Conseil central des oeuvres de Québec de 1943 à 1953, de Caritas Canada de 1957 à 1959, de la souscription pour le Grand Séminaire de Québec en 1957 qui a doublé son objectif et membre du conseil d'administration de plusieurs organismes bénévoles.

Retraité de la magistrature en novembre 1967 après presque 30 ans de service dont 20 ans comme juge en chef. Il retourne au Barreau en 1968 dans l'étude Pratte, Tremblay, Côté & Associés, maintenant connue sous le nom de Tremblay, Bertrand, Bois, Mignault, Duperrey & Lemay.

L'Honorable Thomas Tremblay est décédé à Québec le 24 avril 1988.

Recherche dans le site

Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Règlement sur la diffusion de l'information

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018